Timberland FR Accueil
Panier

Les cuisines zéro déchet avec Johnnie Collins

2024-05-13

Les cuisines zéro déchet avec Johnnie Collins

La consommation éthique est en plein essor au niveau mondial et prouve que nous sommes toujours plus nombreux à intégrer nos valeurs personnelles dans la mode, la nourriture et notre vie afin de réduire notre impact sur la planète. Mais nos efforts en termes de développement durable peuvent-ils aider les autres?


Le chef londonien autodidacte Johnnie Collins, également directeur de The Store Kitchen de Alex Eagle, à Berlin puis à Londres et dans l’Oxfordshire, soutient la révolution culinaire éthique depuis plus de 5 ans. Johnnie a grandi dans la campagne d’Oxford, où la nourriture est une histoire de famille et d’amis, et où les ingrédients sont locaux.

Johnnie Collins on zero waste kitchens

Chez Timberland, nous suivons cette voie depuis plus de dix ans. Nos chaussures sont faites à partir de matériaux recyclés, renouvelables et organiques. Nous avons donc demandé à Johnnie pourquoi les matériaux renouvelables sont essentiels à ses yeux. Il nous a avoué qu’après avoir travaillé dans une cuisine zéro déchet, il a réalisé tout leur potentiel et que celles-ci pouvaient se généraliser facilement.

Johnnie Collins : J’ai passé du temps dans une cuisine zéro déchet et je veux créer un espace similaire, sans emballage inutile, collaborer directement avec les agriculteurs et faire pousser mes propres ingrédients sur le toit. C’est super que de grandes marques comme Timberland utilisent leur rayonnement pour soutenir une approche plus consciente des soucis environnementaux majeurs.

Zero waste kitchens with Johnnie Collins

Chez Timberland, nous nous sommes engagés à atteindre 95 % de détournement des déchets d’ici à 2020. Les cuisines zéro déchet sont portées par cette même philosophie, selon laquelle tout peut être utilisé, réutilisé et recyclé, de la vaisselle aux verres en passant par les produits achetés ou fabriqués, les installations du bâtiment et le gaspillage alimentaire qu’ils génèrent.

L’engagement zéro déchet n’a pas eu d’impact négatif sur la popularité de ces établissements précurseurs, qui se propagent régulièrement dans toute l’Europe ces dernières années. Le premier restaurant zéro déchet a ouvert ses portes à Londres en 2016, tandis qu’un supermarché sans emballages est apparu à Berlin en 2014. Aux Pays-Bas, un « Labo zéro déchet » a ouvert en 2016 et en France, suite à la législation contre le gaspillage alimentaire, les établissements hospitaliers et supermarchés se sont tous engagés à changer leurs habitudes. Ce ne sont que quelques exemples, parmi tant d’autres, d’initiatives d’alimentation durable faisant évoluer la façon de consommer et la communauté.

Timberland deck shoes

Pour Johnnie, une partie de l’intérêt vient aussi de l’impact que les cuisines zéro déchet peuvent avoir sur la communauté. Ayant grandi dans un foyer où la nourriture était une source de bonheur pour ses amis et les membres de la famille qui leur rendaient visite, il pense que la cuisine est l’un des meilleurs moyens de rassembler les gens.

Johnnie Collins : Pour moi, la cuisine est une expérience que l’on partage, qui peut donner de la joie au cuisinier autant qu’aux personnes qui goûtent les plats.

Timberland pink jacket on Johnnie Collins

Johnnie a raison. Au Royaume-Uni, un café éphémère de type « pay as you feel » (payez ce que vous souhaitez) est apparu à Manchester. Après avoir connu beaucoup de succès en servant aux membres de la communauté les moins fortunés des plats délicieux zéro déchet, préparés avec des ingrédients offerts, ce café s’est finalement engagé à ne pas fermer ses portes. À Bologne, en Italie, une « expérience de frigo communautaire » a vu le jour : dans un groupe WhatsApp, les gens partagent ce qu’ils ne consommeront pas avant la date de péremption. En France, à Paris, un organisme gouvernemental local récupère les produits en trop des étals de fruits et légumes pour les distribuer dans les quartiers les plus démunis.

Johnnie pense que le soutien collectif engendré par les projets qui luttent contre le gaspillage alimentaire peut encore s’améliorer.

Johnnie Collins : Donner à manger aux gens et partager la nourriture, c’est le meilleur moyen de faire partie de la communauté.

Grey Timberland jacket on Johnnie Collins

La cuisine zéro déchet n’est pas réservée aux restaurants et aux cafés. Combattez-vous aussi le gaspillage alimentaire tout en donnant plus de saveur à vos repas. Lancez-vous dans le « zéro déchet » grâce à quelques-unes de nos astuces :

Conseils pour une cuisine zéro déchet

1. Faites des bouillons avec les restes

Saviez-vous qu’en utilisant les pelures, les tiges et racines de vos légumes, vous pouvez préparer un bouillon délicieux ? Laissez-les mijoter dans une casserole d’eau bouillante pendant trente minutes.

2.Achetez en gros

De très gros sacs de riz, de graines et d’autres produits secs peuvent durer très longtemps dans le placard et permettent de réduire la quantité d’emballage (et d’argent) gaspillée.

3. Faites une liste de courses

Réduisez le gaspillage alimentaire en planifiant vos repas de la semaine et en achetant uniquement les ingrédients dont vous avez besoin. Ainsi, vous risquez moins de gaspiller des ingrédients frais et pourrez vider vos placards avant de retourner faire vos courses.

4. Servez-vous de votre congélateur

Les congélateurs sont le meilleur allié des cuisines zéro déchet. Vous pouvez congeler des produits frais très appréciés comme les avocats, bananes, épinards, le pain en tranches et des plantes aromatiques comme la menthe, l’estragon et le basilic.

5. Faites du compost

Vous n’avez même pas besoin de jardin pour composter vos déchets, le saviez-vous ? Demandez aux autorités locales les solutions disponibles dans votre quartier.

6. Allez à la source

Les bouchers et les marchands de fruits et légumes proposent les produits frais dont vous avez besoin. Emportez des sacs ou boîtes réutilisables et vous voilà paré !

Le leitmotiv de Johnnie concernant les cuisines zéro déchet est la preuve que la durabilité permet de bien manger et de bien agir. Quelques petits ajustements dans notre routine quotidienne peuvent avoir un impact réel, non seulement sur votre compte en banque, mais aussi sur l’environnement et la collectivité… de quoi y réfléchir à deux fois, non?