Timberland FR Accueil
Panier

Comment devenir un pro du jardinage urbain

2024-05-13

Comment devenir un pro du jardinage urbain



Le mot « jardinage » peut être trompeur. Il implique d'abord une action qui doit être fait dans un jardin, ce qui est un peu décourageant pour les millions d'entre nous qui vivent dans des appartements, des logements urbains ou des terrasses de banlieue.

Deuxièmement, il suscite des sentiments négatifs chez de nombreuses personnes qui le considèrent comme un passe-temps ennuyeux, inutile et coûteux destiné aux autres. Nous sommes là pour mettre un terme à certaines de ces croyances, en vous montrant comment le jardinage peut contribuer à transformer votre lieu de vie mais aussi votre façon de penser.

Qu’est-ce que le jardinage urbain ?

Il serait trop simpliste de décrire le jardinage urbain comme la culture de plantes dans une maison de ville. De nombreuses maisons en ville ont un jardin (cela dépend des villes évidemment), et un certain nombre de maisons rurales et de banlieue n'en ont pas. C'est plutôt un état d’esprit, une façon de créer un espace qui vous convient.

Il s'agit souvent d'utiliser les choses que vous avez à portée de main pour transformer un lieu en espace vert. D’ailleurs, il n’a même pas à être en extérieur. Le jardinage urbain peut se faire sur les rebords de fenêtres, les porches et les couloirs – partout où la lumière du jour pénètre. L'essentiel est bien de cultiver en dehors du cadre traditionnel du jardin.

Apprendre à cultiver

L'une des choses qui peut tuer une vie de jardinage dans l'œuf est une mauvaise expérience au début. Cultiver n'est pas difficile (la nature le fait depuis des millions d'années), mais le faire comme, quand et où vous le souhaitez demande un peu de pratique.

Voir ses pousses dépérir au bout de quelques semaines peut être décourageant, mais apprendre à gérer ses attentes tout en acquérant de nouvelles techniques est la clé de la réussite. Planter plus que ce dont vous avez besoin, ça aide aussi !

L'une des beautés de la culture des plantes est la rapidité avec laquelle on apprend de ses expériences. Nous avons fait équipe avec Alfie Nickerson, le gourou du jardinage urbain, pour inciter les gens à jardiner. Vous pouvez découvrir ses idées et les vidéos qu'il réalise avec nous pour le Timberland Collective pour trouver l'inspiration.

Laissez-vous inspirer – tout en respectant l'environnement

L'un des aspects les plus gratifiants du jardinage urbain est la façon dont il peut transformer un espace ennuyeux et dénué de charme en un magnifique lieu vivant dont vous serez fier. Et mieux encore, cela peut ne presque rien coûter.

En recyclant de vieux objets, vous pouvez créer un jardin urbain écologique qui rendra un petit quelque chose à l'environnement. Des bouteilles en plastique et des pots de yaourts aux vieilles bottes ou caisses, presque tout ce qui contenait autrefois quelque chose (y compris vos pieds) peut servir à cultiver. L’achat de la terre sera votre seule dépense, mais vous pouvez vous procurer un grand sac pour quelques euros dans un supermarché ou une jardinerie. Vous serez alors sur la voie du zéro déchet.

Le jardinage vertical est une merveilleuse façon d'utiliser un minimum d'espace – cela consiste à cultiver sur des étagères ou des pots empilés, généralement contre un mur orienté sud. Chaque couche reçoit toujours la lumière du soleil et l’eau dont elle a besoin, mais l'empreinte est minuscule. C'est une technique particulièrement intéressante pour les fraises car celles-ci remplissent naturellement leur espace, compliquant un peu plus la tâche des limaces et des escargots qui veulent les atteindre.

Si vous avez une vieille bibliothèque ou un escabeau, vous avez un jardin vertical. Vous pouvez bien évidemment laisser libre cours à votre imagination – c'est votre mur, après tout !

View this post on Instagram

Loving this! Cucumbers and tomatoes are great to grow vertically against a warm wall in summer, especially if you don’t have a greenhouse. I love growing them this way and so easy to pick too! On that delicious note, have a fab Sunday everyone and hope the sun is also shining where you are! \ud83e\udd17\ud83c\udf45\ud83e\udd52The cucumber variety I grow is Marketmore - it is reliable, productive and so tasty. I use it for salads, pickling and yoghurt dips like raita, yum! \ud83d\ude0b\ud83d\ude4c\ud83c\udffc\ud83e\udd52

A post shared by Hema \ud83c\udf31 (@growwithhema) on Sep 20, 2020 at 12:41am PDT

Les graines peuvent être étonnamment chères, surtout si vous visez une grande variété. Mais n'oubliez pas que vous aurez probablement des milliers de graines par an. Les pommes, melons, poivrons, tomates et autres baies sont tous très faciles à faire pousser, et comme chaque fruit regorge de pépins, vous augmentez vos chances de voir certains d'entre eux se développer. Vous n'en tirerez peut-être jamais de fruits, mais ils auront toujours fière allure.

Même les graines en apparence dures comme les noyaux de dattes et d'olives germent si vous les plantez dans un sol humide. Encore une fois, plus on est de fous… La plupart ne prendront probablement pas racine, mais celles qui le prendront peuvent être cultivées et vivre pendant des décennies.

Peu, mais souvent

Cultiver peut donc être facile parce que cela se fait naturellement. Si c'est évidemment une bonne chose, c’est aussi le cas pour les ennemies jurées du jardinier : les mauvaises herbes. Si vous laissez un pot de terre n'importe où (mais surtout en extérieur), les spores, les graines et les grains trouveront comme par magie leur chemin vers celui-ci et les mauvaises herbes y pousseront inévitablement. En plus d'être disgracieuses, les mauvaises herbes absorbent les nutriments et même la lumière qui devrait nourrir vos plantes. Mais ne vous inquiétez pas, voici un petit conseil tout en laissant les désherbants de côté.

« Peu, mais souvent », c’est la phrase clé à retenir lorsque vous faites du jardinage urbain. En ce qui concerne les mauvaises herbes, vous devez prendre l'habitude de surveiller quotidiennement tous vos bacs de culture et d'arracher tout ce qui y pousse et que vous n'avez pas planté. Certains jours, il n'y en aura pas. D'autres fois, vous en aurez une poignée. Chaque fois que vous faites cela, vous aidez vos plantes à mieux pousser.

Un nouveau vous

Il ne fait aucun doute que la culture des plantes est excellente pour la santé mentale. Certaines personnes ont su retrouver la joie de vivre grâce à la sensation de calme que procure le jardinage. Voici pourquoi :

  • Vous entrez dans une forme de zénitude lorsque vous désherbez, taillez, dorlotez et sculptez vos plantes. Cela nécessite une concentration totale, vous atteignez alors un état de calme presque absolu.

  • Cultiver est un excellent moyen d'améliorer l'estime de soi : comme les plantes veulent vraiment pousser, elles feront leur part pour vous aider. Ce résultat tangible de vos efforts est incroyablement gratifiant, tandis que le fait de savoir qu'il est toujours possible de s'améliorer et de travailler permet de perpétuer votre sentiment de satisfaction, saison après saison.

  • Enfin, sortir plus souvent ne peut être que bénéfique. En plus de l’apport en vitamine D, vous serez exposé à la lumière du jour, ce qui peut contribuer à réduire les troubles affectifs saisonniers. Le simple fait d’être dehors avec une légère brise, le gazouillis des oiseaux et le bourdonnement des insectes peut vous aider à vous détendre. Si vous n'avez pas d'espace extérieur, vous pouvez profiter de la plupart de ces bienfaits en étant simplement à la fenêtre pendant que vous prenez soin de vos plantes.

Le jardinage urbain peut aussi être public

Tout le monde n'a pas le temps ni la place de cultiver. Cependant, il existe souvent des fermes urbaines et d'autres espaces verts où la communauté a consacré des terres afin de planter des fleurs, des légumes et des fruits. Le but est parfois d'aider à distribuer des produits frais aux habitants défavorisés ou de stimuler la jeunesse. Quelle que soit la motivation, vous pouvez toujours vous renseigner pour vous impliquer : vous vous sentirez vraiment concerné sans l'obligation de vous engager autant.

Restez au sec et au chaud en extérieur

Jardiner, c'est sortir par tous les temps, que vous vous occupiez de vos cultures ou que vous répariez le matériel abîmé par le vent. Et si vous avez déjà un tricot préféré adapté aux sorties occasionnelles, vous aurez sans doute besoin d'affaires imperméables pour le printemps et l'automne (ou pour l’été au Pays Basque, bien entendu).

Commençons par le bas : une paire de bottes imperméables vous permettra de garder vos pieds au sec et au chaud lorsque vous traverserez les flaques et la boue. Les bottes 6-inch Earthkeepers classiques de Timberland sont idéales et vous garantissent des années de service. Ces bottes sont des Earthkeepers, conçues en caoutchouc réutilisé et en plastique recyclé à 50 %, pour une empreinte environnementale bien moindre.

View this post on Instagram

The Ecoriginal EK+ Boots are a staple of our Earthkeepers® Edition, a selection of products that represent our highest level of eco-innovation. Think Responsible Natural Rubber, featured in the outsoles: a material sourced responsibly, in a way that does not contribute to rainforest deforestation. Head to the highlights to learn more. #Timberland #NatureNeedsHeroes

A post shared by Timberland Europe (@timberland_eu) on Sep 17, 2020 at 8:35am PDT

Pour votre veste imperméable, jetez un coup d'œil à nos collections pour femmes et hommes. Elles évoluent au fil des saisons, ce qui vous permet d'être à la fois à la mode et au sec.

Soyez créatif et laissez la nature suivre son cours

C'est la clé pour devenir jardinier urbain : aucune règle, seuls les résultats comptent. Le jardinage est une activité qui se perfectionne d'année en année. Chaque semence qui échoue est une nouvelle expérience, et il suffit d'un peu de recherche pour en découvrir la cause. Mais créer cet espace urbain où vous et la nature pouvez travailler ensemble pour vous exprimer est profondément gratifiant et une véritable nourriture pour l'âme.