Timberland responsabilise ses travailleurs grâce à l'éducation financière



La sécurité financière revêt une grande importance dans le quotidien de chacun. Pourtant, 2,5 milliards d'adultes dans le monde n'utilisent pas de services financiers formels pour économiser ou emprunter de l'argent. Permettre aux travailleurs pauvres d'acquérir leurs propres connaissances et compétences, tout en les informant des produits et services financiers existants, peut les aider à gérer leur argent plus efficacement, à profiter de certaines opportunités financières et à réduire les risques liés à la maladie ou à la perte d'emploi.

En 2003, nous avons collaboré avec CARE International pour lancer un programme de microfinance avec The YoungOne Corporation, l'un de nos principaux fournisseurs de vêtements dont la production est assurée par 14 usines au Bangladesh. Grâce au financement de Timberland, CARE et une organisation locale nommée MAMATA ont démarré un projet destiné à améliorer la vie de 24 000 travailleurs de YoungOne dans la Chittagong Export Processing Zone (CEPZ).

Pour résoudre les problèmes de vols qui survenaient fréquemment lors des versements de salaire, le programme a permis la création de lieux destinés à stocker les économies des employés au sein même de leur usine ; ils pouvaient ainsi déposer et retirer de l'argent en toute sécurité, sur leur lieu de travail. Par ailleurs, le programme permettait aux travailleurs de bénéficier de petits prêts pour financer leurs soins de santé, leurs formations ou leurs projets professionnels, leur permettant ainsi d'améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles.

Suite au succès du programme CEPZ, l’agence BSR (Business for Social Responsibility) a créé l'initiative HERfinance pour contribuer à la responsabilisation financière des femmes à travers le monde entier. Cette initiative leur permet de bénéficier de formations sur la gestion d'un budget, l’épargne et l'utilisation de services bancaires; elle est mise en œuvre via un système qui consiste à faire appel à des employés (essentiellement des femmes) pour promouvoir leur propre formation. Ce modèle de formation par les pairs a déjà démontré son efficacité dans le cadre de HERproject, un programme de l’agence BSR qui œuvre à l’amélioration de la santé des femmes.

« J'ai moi-même constaté l'efficacité de la formation par les pairs » indique Colleen Vien, responsable du développement durable pour Timberland. « Rencontrer ces femmes courageuses, dévouées et pionnières a été un temps fort de ma carrière, un moment qui m'a poussée à imaginer d'autres façons de valoriser ces femmes dans notre chaîne d'approvisionnement. »

Au fil des années, nous avons constaté l'augmentation de la fidélité et de la motivation des employés de YoungOne grâce au programme de microfinance mené par nos soins. Malgré certaines réticences initiales, il s'est avéré que le l’investissement dans le bien-être des employés d’usines pouvait aboutir à une augmentation de la productivité, de la qualité des produits ainsi qu’à la solidité et à la fiabilité de nos fournisseurs.

L'exemple de Sultanan yasmin Kohinoor est parlant : cette employée de YoungOne est issue d'une famille pauvre et a perdu ses parents lorsqu'elle était petite. Elle a pourtant fait preuve de persévérance lors de ses études et a travaillé dur jusqu'à se hisser au sein du comité de protection et de représentation des employés de YoungOne. Elle considère que l'équipe de projet CEPZ l'a aidée à améliorer ses compétences en matière de formation et de négociation tout en développant ses capacités de leadership.

De la même manière, Arifa, employée en charge de la formation de ses collègues, explique : « Lorsque nous pensons à l'avenir, nous sommes beaucoup plus confiants et capables d'envisager la suite. Nous sommes plus à même de prendre des décisions car nous comprenons mieux les notions d’épargne, de crédit, de profit et de risque. »